« Pascal Mono est un des rares musiciens français à avoir fait un pied de nez au show-business populiste… Majors ou chaînes de TV mainstream, personne n’est parvenu à le soumettre. Il a été chez eux, mais n’a jamais lâché. C’est presque de l’entrisme. Il ne s’est jamais contenté de déclarations, il l’a fait et a su rester libre. Il a pris son destin en main, avec des potes, pour continuer sa vie, comme un road movie vécu « plein gaz ». Il sort une version remastérisée de Dustynations qui vaut le détour et mérite le respect. »

> Lire la suite sur le site de La Strada